Manger équilibré pendant les fêtes, cela est possible, suivez nos diététiciennes

Manger équilibré pendant les fêtes.

Les fêtes de fin d’année sont pleines de joie, mais il y a aussi cinq actes de dîner en famille : apéritif, entrée, plat, fromage, dessert. Pour profiter pleinement des fêtes sans culpabiliser, utilisez des astuces simples pour équilibrer votre alimentation. Aujourd’hui, nous nous concentrons sur la façon de manger équilibré pendant les fêtes.

Il est recommandé de maintenir ses habitudes alimentaires et de manger le plus sainement possible pour limiter les effets de ces excès sur votre organisme.

  • planifier les repas : créer un plan alimentaire équilibré pour la période précédant les fêtes. Cela aidera à manger équilibré, rester sur la bonne voie et à éviter les excès ;
  • choisir des aliments frais et naturels : miser sur des aliments non transformés, tels que des fruits, des légumes, des protéines maigres et des céréales complètes ;
  • limiter les aliments transformés et riches en sucre ou en gras ;
  • surveiller les portions : assurez-vous de manger des portions raisonnables. Utiliser des assiettes plus petites permet de limiter la consommation ;
  • rester hydraté : boire suffisamment d’eau tout au long de la journée. L’eau aide à maintenir le métabolisme et à se sentir rassasié ;
  • attention à l’excès d’alcool : limiter la consommation d’alcool. Les boissons alcoolisées sont souvent riches en calories et peuvent également augmenter l’appétit ;
  • la cuisine maison : préparer les repas maison autant que possible afin de contrôler les ingrédients et les quantités utilisées. Limiter les plats préparés et les aliments frits ;
  • faire de l’exercice régulièrement : maintenir une routine d’exercice régulière pour brûler des calories supplémentaires et maintenir l’énergie ;
  • gérez le stress : les fêtes peuvent être stressantes, ce qui peut conduire à des comportements alimentaires impulsifs. Trouver des moyens de gérer le stress, comme la méditation, la respiration profonde ou l’activité physique.

Pour créer un menu des fêtes, il est important d’inclure chaque groupe alimentaire comme cela serait fait pour un repas classique. Les légumes ont leur place dans les assiettes des convives ! Ils se marient bien avec les protéines (poisson, volaille, œufs…) et facilitent la digestion. Le menu n’a pas besoin d’être parfaitement équilibré : une alimentation équilibrée se voit sur la durée, pas sur un seul repas. Aussi, un menu s’équilibre de l’apéritif au dessert.

  • opter pour une variété de plats : inclure des plats à base de viande, de poisson et des options végétariennes ou végétaliennes pour satisfaire les différents goûts et préférences des invités ;
  • intégrer des légumes et des salades : proposer une sélection de légumes grillés, cuits à la vapeur ou en salade pour ajouter de la fraîcheur et de la couleur au menu. Ils apportent également des fibres et des nutriments essentiels ;
  • limiter les plats riches en matières grasses : réduire l’utilisation de sauces lourdes ou de préparations frites. Choisir plutôt pour des marinades légères, des cuissons au four ou à la vapeur pour préserver la saveur tout en diminuant la quantité de graisses ;
  • ajouter des sources de protéines maigres : privilégier des viandes maigres comme la dinde ou le poulet, ou des protéines végétales telles que les légumineuses, les noix ou le tofu ;
  • favoriser les produits frais et de saison : utiliser des ingrédients de qualité et profiter des fruits et légumes de saison pour une meilleure saveur et une valeur nutritionnelle plus élevée ;
  • éviter les excès : miser sur des portions modérées pour éviter les excès alimentaires.
  • l’hydratation : proposer des boissons non alcoolisées et de l’eau pour garder les invités hydratés tout au long de la soirée.

En suivant ces conseils, il est possible de créer un menu de fêtes équilibré qui ravira les invités tout en leur offrant des choix sains et nourrissants.

Quelle que soit la composition du repas, le plus important est de respecter l’appétit des convives. Cuisiner en quantités raisonnables pendant les fêtes peut être un défi, car souvent, nous avons tendance à vouloir en faire trop et à gaspiller de la nourriture.

  • planifiez le menu à l’avance : faire une liste des plats et évaluer les quantités nécessaires en fonction du nombre de convives ;
  • Servir des portions adaptées : prévoir des portions adaptées à chaque invité. Il est également possible de proposer des plats à partager, ce qui permettra à chacun de se servir selon ses envies ;
  • réduire les recettes : en effet, les recettes traditionnelles donnent de grandes quantités, il vaut mieux les réduire en fonction du nombre d’invités ;
  • préparer des restes savoureux : il est possible avec les restes de les transformer en de nouveaux plats savoureux ;
  • utiliser des ingrédients polyvalents : choisir des ingrédients qui peuvent être utilisés dans plusieurs plats ;
  • impliquer les invités : demander aux invités de contribuer en apportant un plat ou une boisson.

Manger en pleine conscience permet d’apprécier davantage les aliments que l’on mange et de mieux écouter son corps, notamment son appétit. L’atmosphère du repas joue un rôle important en offrant aux clients une expérience sensorielle qui stimule leurs sens.

Embellir les plats avec une variété de couleurs et de formes. Créer également une atmosphère visuellement attrayante avec de jolies vaisselles et décorations de table. Bougies et éclairage tamisé créent une atmosphère chaleureuse.

L’ouïe dans les repas de fêtes est souvent mise à l’honneur grâce à de nombreux éléments sonores présents lors des festivités. Voici quelques exemples :

  • les conversations : lors des repas de fêtes, les conversations entre convives créent une ambiance sonore animée ;
  • les rires : les rires font souvent partie intégrante des repas de fêtes. Que ce soit grâce à des anecdotes amusantes, des blagues ou des moments de complicité entre convives, les éclats de rire apportent une touche de joie et de bonne humeur à ces moments de partage ;
  • la musique : la musique est généralement présente lors des repas festifs. Qu’il s’agisse de playlist spécialement préparée pour l’occasion, de musiciens en live ou même de karaokés, la musique ajoute une dimension sonore agréable et festive à ces moments.

Remplir la pièce de délicieux arômes en utilisant des herbes fraîches, des épices et des ingrédients aromatiques. Il est possible d’ajouter des fleurs ou des bougies parfumées pour donner une touche apaisante au sens olfactif.

Proposer une variété de plats avec des saveurs différentes pour que chacun puisse expérimenter différents goûts. Utiliser des ingrédients frais et de qualité pour optimiser les sensations gustatives. Équilibrer les saveurs sucrées, salées, amères et acides dans vos plats.

Le toucher dans les menus de fêtes peut être une façon originale de surprendre vos invités et de créer une expérience culinaire sensorielle.

  • mise en bouche tactile : proposer un amuse-bouche qui invite les invités à utiliser leurs doigts pour les déguster ;
  • entrée : préparer une entrée qui nécessite le partage des convives avec les ingrédients ;
  • plat principal participatif : organisez un plat principal qui encourage les invités à mettre la main à la pâte.

Manger équilibré avant et après les fêtes peut être bénéfique pour maintenir une bonne santé. Après les fêtes :

  • éviter de vous peser immédiatement après les fêtes, car la rétention d’eau peut fausser les résultats ;
  • revenir à une alimentation équilibrée en privilégiant les aliments sains ;
  • reprendre l’activité physique pour brûler les calories supplémentaires consommées pendant les fêtes ;
  • limiter les collations et les portions pour retrouver un équilibre alimentaire.

Il est important de rappeler qu’il ne s’agit pas de suivre un régime strict, mais plutôt de maintenir une alimentation équilibrée tout au long de l’année, y compris durant les périodes de fêtes.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *